maxcasa_uneecoledelexperience-20.jpg

Maxime BEAUFEY

Une école de l'expérience

Après une formation d’assistant-réalisateur audiovisuel et de photojournaliste, Maxcasa s’oriente rapidement vers la photographie par le reportage et le portrait en accompagnant des projets culturels avec une spécialisation vers le spectacle vivant.

Il collabore ensuite avec plusieurs agences de presse en traitant l’actualité sociale, culturelle et politique pour la presse française et internationale.

À l’heure de la convergence des médias, Il accompagne aujourd’hui les acteurs culturels ou les entreprises dans leur communication visuelle sur des projets mêlant la photographie et la vidéo.

Ses travaux de recherche se concentrent vers des séries mêlant la photographie de danse et d’architecture et sont présentées en festival ou font l’objet d’expositions.

Constamment en quête de l’expression du mouvement, à l’affut des moments de grâce, ses photos décrivent souvent le fragile cheminement des individus par rapport au monde qui les entoure.

« De 2007 à 2011, j’ai accompagné les équipes pédagogiques de deux collèges issus de zone d’éducation prioritaires (de Seine-saint-Denis et de Paris) à travers différents projets éducatifs et artistiques pluri-disciplinaires. Ces établissements peuvent compter jusqu’à soixante nationalités d’élèves différentes et les difficultés d’intégration y sont multiples pour les élèves.

 

À l’initiative du proviseur Joseph Rossetto, en collaboration avec des professeurs et des artistes en activité (comédienne, cinéaste, poétesse, danseuse), le travail de création s’étend sur plusieurs mois de découverte et de pratique avec des ateliers en classe dirigés par les artistes professionnels. Il aboutit chaque fin d’année à un voyage sur les bords de la Méditerranée dans des lieux chargés d’histoire (Athènes, Venise, Mycennes, Epidaure…) où ils réalisent un film d’après un scénario original qu’ils ont écrit et développé en s’inspirant des grands auteurs antiques.

 

Ces projets au long cours permettent de créer un lien de solidarité très fort au sein de la classe. Les résultats scolaires des élèves augmentent considérablement par rapport aux collèges d’environnement similaires, diminuant ainsi d’autant les risques d’échec et d’exclusion.

Une école qui voyage mais qui ne laisse personne au bord de la route. »